Le webmarketing n’est plus un concept nouveau. Au contraire on en parle presque partout sur la toile et dans le monde de l’e-commerce. Il s’agit d’un ensemble de techniques marketing qui s’appuie sur des outils technologiques modernes surtout les NTIC. Il a surtout un but prospectif et donc la recherche de clients. En outre, il est à l’origine de la création de nouveaux métiers et devient incontournable. Tous les acteurs ont tout intérêt à étudier les possibilités offertes par le webmarketing. Elle améliore la visibilité des entreprises sur internet et dans les moteurs de recherche. Mais pour être efficace, l’E.-marketeur doit s’armer de stratégies intelligentes.

Webmarketing et objectifs

Il est assez logique qu’une stratégie soit établie afin d’atteindre un but précis. Donc, la première chose est de définir ce dernier. Il doit être celui pour lequel l’entreprise ou la startup a été fondée. Définir un objectif c’est connaitre où l’on va et ainsi orienter les efforts. Mais il peut être à plus ou moins long terme. Définir un objectif est en fait une stratégie webmarketing en soi. Pour cerner réellement les objectifs, des méthodes existent. Il y a la méthode classique des 5W : why, what, who, where, et when (pourquoi, quoi, qui, où et quand). Il s’agit en fait de se poser les questions de base. En fait, elles peuvent être résumées en 3 points : que faire connaître, à qui, par quelles actions. Il faut d’abord, savoir ce qu’on promeut. Si la société se spécialise dans la vente en ligne, la stratégie s’axera sur le fait de faire connaitre les produits aux internautes. On mettra l’accent sur les atouts de ces derniers : prix, qualité, rareté. Il est important d’ailleurs de travailler la communication visuelle. On attire d’abord l’attention du prospect par l’aspect visuel et seulement ensuite sur les facilités et les bénéfices qui offrent le service en question. Le site web devra être revu pour que les clients éventuels soient alléchés après le premier clic. De ce côté, il est conseillé de connaitre un minimum sur les concepts de responsive design et Mobil first.

Webmarketing par rapport aux cibles

Après avoir déterminé ce que l’on souhaite faire, il faut savoir à qui on le destine destiné. C’est la suite de la méthode en trois points. La question ici est : à qui faire se faire connaître ? Une société a obligatoirement une cible. Mais elle n’est pas forcément unique. Par exemple, une boutique de vêtements possède souvent autant d’articles tant pour hommes que pour les femmes et les enfants. Néanmoins, parmi les trois il y en a un qui est plus important que les deux autres. Celui-là est le cœur de cible. Les deux restants restent par conséquent secondaires. La distinction entre ces derniers doit être nette. Cela est nécessaire puisqu’autour de ces personnes ou groupes de personnes tournent les moyens de les attirer. Par exemple, les besoins d’un enfant diffèrent de ceux d’un adulte. Cette étape ne vaut pas uniquement pour les sociétés de vente. Une société de prospection, par exemple, a intérêt à connaître ses clients. La détermination des cibles amène à la définition des habitudes des clients, ce qui aide à connaître l’heure la plus propice à la prospection. Cette façon de faire augmente indubitablement le taux de réussite. Ensuite, par rapport à ces cibles, le visuel du site peut être modifié. L’image du site doit correspondre aux clients potentiels.

Les moyens du webmarketing

Les moyens sont importants, mais il faut passer par les deux premières étapes avant d’en arriver là. La définition et le rassemblement des moyens en dépendent. Dans le monde du web, les questions financières ont autant d’importance que dans le monde réel. Mais il faut avouer que dans le premier cas, le cout des opérations et les transactions diverses ne sont pas onéreux. L’email par exemple est plus destiné aux adultes, tandis que les réseaux sociaux sont plus universels. Ils sont accessibles gratuitement. Or il s’agit d‘outil puissant de webmarketing. Ils permettent de s’adresser directement au prospect et au client en particulier les réseaux sociaux. De ce fait, la stratégie e-marketing doit être constamment revue ou mise à jour. Il est vrai que l’outil le plus efficace du webmarketing reste le site web. Celui-ci rassemble un bon nombre de supports média (texte, audio ou vidéo) permettant d’inciter les clients à acheter. Cependant, il est actuellement dépassé par les applications mobiles notamment avec le concept de « mirco-moment ». À portée de main du prospect, le Smartphone est le meilleur moyen de vendre un service ou un produit. Engager un professionnel du web devient aussi tendance. À plein temps on lui assigne la mission d’assurer le webmarketing. C’est un rendement assuré. D’un autre côté, il est intéressant d’engager un manager de transition qui va former les employés déjà présents. Le coût est moindre par rapport aux bénéfices qui seront générés par la suite.